Les jeunes filles moldaves affinent leurs compétences dans le cadre du programme MINT et s'élèvent contre la violence domestique.

65 filles âgées de 16 à 20 ans et originaires de 13 régions de Moldavie ont été formées à la programmation web, à la robotique et à l'impression 3-D lors du camp d'été "Girls Go IT" qui s'est déroulé du 21 au 30 juillet à Chisinau, la capitale de la Moldavie. Il s'agit de la troisième édition du camp d'été. Les participants au programme de formation ont également visité des entreprises technologiques, notamment DAS Solutions, Moldcell, Matrix et Tekwill. En outre, DAS Solutions a offert des possibilités de stage à deux participants au programme.

La plupart des participantes ont imprimé leurs modèles sur une imprimante 3-D pour la première fois de leur vie, ont écrit un code pour contrôler le robot et ont créé leurs premières pages web.

"J'ai toujours pensé que la technologie n'était pas mon truc", admet Sabina Brinza, l'une des participantes au programme.

Les participantes au programme de camp d'été de GirlsGoIT ont visité plusieurs entreprises technologiques afin de découvrir leurs activités, leurs produits et leurs services et d'approfondir leurs connaissances des possibilités offertes dans les domaines des STIM.


Le programme de camp d'été GirlsGoIT a visité plusieurs entreprises technologiques afin de s'informer sur leurs activités, produits et services et d'élargir leurs connaissances des possibilités offertes par les STEM. Photo : GirlsGoIT
"La technologie est l'avenir. Je pense que chaque fille et chaque femme a un énorme potentiel en elle. Pourquoi ne pas étudier la technologie si vous le souhaitez ? Après tout, nous sommes tous égaux", a déclaré Marita Kiorba, une autre participante au programme.

"Le programme "Girls go in IT" m'a encouragée à choisir une profession dans le domaine de la technologie et maintenant je veux contribuer à l'implication des filles moldaves dans l'industrie informatique. Je ferai de mon mieux pour motiver les 65 participants du camp d'été", déclare Ileana Crudu, mentor du programme de cette année et participante des éditions précédentes de "Girls go in IT". Elle étudie actuellement l'intelligence artificielle à l'université de Maastricht, aux Pays-Bas, et est l'une des rares filles de son groupe.


Les filles maîtrisent l'imprimante 3D pour imprimer leurs premiers modèles 3D. GirlsGoIT


Pour la première fois, le programme du camp d'été inclut la robotique et l'impression 3-D en plus de l'informatique.

"Nous sommes convaincus que la version de cette année nous rapproche de la réalisation de la mission de Girls Go IT - l'accès aux technologies modernes et les possibilités d'éducation dans le domaine des technologies", déclare Michaela Iurascu, coordinatrice de Girls Go IT.

"Dans le domaine des MINT (mathématiques, ingénierie, sciences et technologie), il existe encore un nombre considérable d'obstacles à la pleine implication et à la participation des femmes. Grâce à des programmes comme Girls Go IT, nous montrons que la technologie est quelque chose que les filles peuvent faire !" - a noté Ulzisuren Jamsran, représentante d'ONU Femmes en Moldavie, dans son discours aux participants.


"ONU Femmes donne des moyens d'action aux femmes de MINT par le biais du programme Girls Go IT.


En plus d'acquérir des compétences techniques, les filles ont élargi leur connaissance de leurs propres droits. Au cours de la session organisée par ONU Femmes, les filles de Moldavie ont participé à une conversation avec le personnel d'ONU Femmes et Maya Taran, une ancienne victime de violence domestique et maintenant une "influenceuse" qui encourage les victimes de violence domestique à demander de l'aide. La discussion a évolué autour des droits de l'homme, de la prévention de la violence domestique et de la cybercriminalité.

L'histoire de Taran n'a pas laissé les filles indifférentes et elles l'ont bombardée de questions : "Pourquoi les femmes se taisent-elles et tolèrent-elles la violence contre elles-mêmes ?", "Que peut faire un enfant lorsqu'il est témoin de violences domestiques ?" et "Comment les lois sont-elles appliquées en Moldavie ?" Ils ont également raconté comment ils ont dû défendre leurs droits dans différentes situations.

Les participants ont publié leurs messages sur les médias sociaux afin de motiver d'autres adolescents à en savoir plus sur leurs droits et à plaider pour une vie sans violence. L'un de ces messages dit : "Ne laissez pas la violence vous faire oublier qui vous êtes. 
Les participants ont publié leurs messages sur les médias sociaux afin de motiver d'autres adolescents à en savoir plus sur leurs droits et à plaider pour une vie sans violence. L'un de ces messages dit : "Ne laisse pas la violence te faire oublier qui tu es." 


Encouragées par cette conversation, les filles ont posté des messages d'inspiration sur les médias sociaux à l'intention de leurs pairs, les exhortant à s'efforcer d'accroître leur connaissance de leurs droits et à défendre leur droit de vivre dans un monde exempt de violence. "Tu as le droit de revendiquer tes droits", "Ne laisse pas la violence te faire oublier qui tu es", "La violence en ligne fait aussi mal", disaient certains de ces messages.

Le programme "Girls Go IT" a été lancé le 27 mars 2015. L'objectif du programme est d'autonomiser les filles en Moldavie dans le domaine du MINT. Le programme est présent dans 11 régions de Moldavie. Sa mise en œuvre est un effort conjoint de l'ONU Femmes en Moldavie, de l'Ambassade de Suède en Moldavie, de l'Agence suisse pour le développement et la coopération, de Google Corporation, de l'Agence des États-Unis pour le développement international en Moldavie, de Moore Stephens KSC, de Spark Research Labs et de TEKEDU.

Les partenaires de la formation sont l'Université technique de Moldavie et l'Atelier 99.