Un semestre à l'étranger en tant qu'étudiante et mère - un rapport de Moscou

Vous étudiez à l'étranger avec un enfant ? C'est possible ! Saskia a passé un semestre d'études à Moscou. Elle était accompagnée de son enfant et de son partenaire. Dans cette interview, l'étudiante en études culturelles raconte ses expériences.


Saskia, pourquoi êtes-vous allée à Moscou avec votre famille ?


Mes parents sont originaires du Kirghizstan et ont émigré en Allemagne quatre ans avant ma naissance. Ayant grandi au sein d'une famille élargie russe, j'ai été fortement influencé par la mentalité et la culture russes. J'essaie d'élever ma fille de manière bilingue également et j'espère qu'elle deviendra amie avec la culture que je connais si bien. À l'approche de mon semestre à l'étranger, le choix a été immédiatement clair pour nous : la Russie ! Comme je suis un fan des grandes villes, nous avons opté pour Moscou.

Qu'avez-vous particulièrement apprécié à Moscou ?


Moscou est une métropole écrasante. C'est une ville très moderne, vivante et qui ne dort jamais. Avec ses nombreuses places historiques et sa belle et magnifique architecture, cette ville dégage un charme incroyable. C'est en outre une ville très accueillante pour les enfants. Nous avons inscrit notre fille Amélie dans un "club pour enfants" qu'elle pouvait fréquenter plusieurs fois par semaine. Elle a vraiment aimé le programme avec beaucoup de musique, de théâtre et de danse et nous pouvions facilement la laisser là pendant quelques heures. Cela a rendu ma vie quotidienne à l'université beaucoup plus facile. Ces clubs d'enfants peuvent être trouvés plusieurs fois dans chaque district de Moscou. Ils constituent une alternative pratique et populaire pour les parents qui sont encore à la recherche d'un jardin d'enfants.

Quelle a été votre impression de votre université, l'Université d'État russe pour les sciences humaines ?


L'université propose un large éventail de cours de sciences humaines ainsi que des cours de commerce. Bien que les exigences imposées aux étudiants soient très élevées, j'ai pu emporter beaucoup de choses avec moi et accroître considérablement mes connaissances. Et : L'emplacement de l'université est imbattable. Il est situé en plein centre, entouré d'excellents restaurants et cafés.

L'université est-elle favorable aux familles ?


J'ai été généralement très positive au sujet de l'université - mais malheureusement, elle n'est pas adaptée aux familles. Il n'existe pas de crèche universitaire ni de soutien particulier pour les étudiants ayant des enfants. Toutefois, lorsque j'ai dû manquer certaines sessions en raison de l'absence de soutien familial, les professeurs se sont généralement montrés très compréhensifs.

Qu'est-ce qui a été particulièrement difficile pour vous ?


Malheureusement, les transports publics ne sont pas du tout conçus pour les parents avec enfants ou les personnes handicapées. Les ascenseurs sont une rareté. Nous devions donc porter la poussette dans les escaliers ou utiliser les escalators. C'est difficile à faire tout seul. Mais les bus et les taxis incroyablement bon marché offrent une alternative agréable.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes parents qui prévoient de passer un semestre à l'étranger ?


Vas-y. J'avais tellement de craintes et j'ai passé tellement de temps à chercher une crèche et à planifier, mais finalement, tout s'est arrangé sur le terrain et s'est avéré positif. Dans l'ensemble, c'est une expérience formidable pour toute la famille et un développement linguistique intensif pour l'enfant, car depuis lors, je suis capable de communiquer avec Amélie en russe sans aucune complication. Néanmoins, il est important de disposer d'un soutien fiable. Sans mon partenaire ou ma mère - qui a temporairement remplacé mon partenaire - cette expérience aurait été inimaginable. 

les 100 meilleures universités russes